514.282.1161

SECTION COMPORTEMENT

L'ABC de l'entraînement à la propreté

Le chien est le seul animal qui se doit d’être propre pour nous. Par chance, il a la particularité de pouvoir apprendre à demander la porte. Encore faut-il qu’on lui enseigne à le faire.

 

Quels avantages le chien a-t-il de demander la porte?
                Aucun! Que le chien fasse ses besoins à l’intérieur ou à l’extérieur est aussi profitable pour lui. Si son seul but est d’uriner, il le fera à l’endroit le plus facilement accessible, c’est-à-dire l’intérieur de la maison. Même si vous le punissez (sur le fait), la punition sera associée à cet endroit précis et Max réessayera la prochaine fois ailleurs. Bonne chance pour punir tous les petits recoins de la maison. Par ailleurs, la punition a pour but d’enseigner à notre compagnon les comportements indésirables, mais en aucun cas celle-ci n’indique réellement à l’animal les comportements voulus. Ainsi, de la même manière dont on apprend à un enfant à être propre, il faudra le faire avec notre compagnon.

L’entraînement à la propreté est très facile et se fait très rapidement, à condition d’être un propriétaire constant et rigoureux. Autrement, ce sera un jeu de serpents et échelles et vous vous retrouverez probablement de nouveau à la case départ ! Heureusement pour vous, il existe une formule très simple qui vous aidera dans cette épreuve. Mais, petit conseil : n’essayez pas de brûler d’étapes !

 

 TRUC # 1

Tout d’abord, il est essentiel de savoir qu’un chiot de 5 semaines est déjà apte à comprendre le principe de la propreté. Ainsi, plus l’éducation se fait rapidement dans la vie de l’animal, plus le temps requis pour cet apprentissage sera court. Comme l’âge de l’adoption ne se fait normalement pas avant 8 semaines, dois-je vous convaincre qu’il est important de faire affaire avec un éleveur consciencieux? Il se peut que pour une raison de commodité, l’éleveur ait jugé bon de ne pas sortir les chiots à l’extérieur et de leur fournir du papier journal comme litière. Mais si vous adoptez un chiot de trois ou quatre mois qui fait toujours sur du papier, laissez-moi vous dire que vous débuterez votre entraînement avec une difficulté supplémentaire.

 

TRUC #2

Les sphincters sont des muscles qui se doivent d’être travaillés. On estime qu’avec un bon entraînement, le chiot gagne en moyenne 1 heure par mois de capacité à se retenir. Donc, un chiot de 3 mois serait capable de se retenir pour une durée approximative de 4 heures. Évidemment, la cage vous sera d’une très grande utilité, car elle permet à l’animal de faire travailler ses sphincters. Celle-ci doit être suffisamment grande pour que l’animal puisse se tenir debout et tourner sur lui-même. Si elle est trop grande, votre chiot risque d’adopter un coin de celle-ci comme litière. La cage devrait être utilisée à toutes les fois que vous ne pouvez pas surveiller votre nouveau protégé. C’est exactement quand vous regardez ailleurs ou que vous êtes occupés à faire autre chose que les accidents arrivent. Vous cuisinez, vous mangez, vous lisez, vous dormez … Max est dans sa cage ! Bien entendu, le chiot doit apprécier être dans celle-ci, parce que si ce n’est pas le cas, le stress que cela pourrait engendrer, pourrait faire en sorte qu’il élimine dans celle-ci et ce n’est pas du tout le but visé !

 

TRUC # 3

Ensuite, au moindre signe suspect, sortez avec lui à l’extérieur. Une, deux … dix… vingt fois par jour s’il le faut. À ce moment-ci de l’apprentissage, vaut mieux sortir trop souvent que de lui donner la chance de faire ses besoins à l’intérieur.

 

TRUC #4

Récompensez tout ce qui se fait à l’extérieur est aussi un atout dans l’éducation à la propreté. Ici, un « bon chien » ne suffit pas toujours. Encore trop de gens ont peur de sortir les gâteries. Cet outil très puissant augmentera sa motivation et accélèrera l’apprentissage. Max ne doit pas voir la gâterie. Au moment où celui-ci a terminé d’uriner, donnez-la-lui. Dans ce cas-ci, il est important de donner la gâterie rapidement, car si vous attendez d’être à l’intérieur, Max comprendra qu’il est récompensé pour être rentré et non pour avoir été propre.

 

TRUC #5

Vous ne voulez pas sortir parce qu’il fait trop froid? Quel drôle de hasard, Max non plus! L’hiver est souvent notre plus grand ennemi face à la propreté. Si le froid et la neige diminuent la motivation de notre animal à vouloir aller à l’extérieur, nous nous devons de réagir rapidement ! Sortez la pelle et dégagez-lui un espace adéquat à l’abri du vent. Au risque de me répéter, sortez avec lui à l’extérieur et récompensez-le !

 

TRUC #6

Respectez une routine. Essayez de sortir votre animal aux mêmes heures (du moins jusqu’à ce qu’il ait appris à demander la porte). Si la semaine vous le sortez vers 6 heures, essayez de respecter cette routine la fin de semaine aussi. Augmentez graduellement l’intervalle de temps de 15 minutes.

 

TRUC #7

Offrez-lui également des repas à heures fixes, donc pas d’accès à un repas pendant votre absence et suffisamment de temps d’exercices avant un long départ.  C’est souvent pendant ou après une période de jeu que Max s’arrêtera pour faire le fameux « pipi » que vous attendiez impatiemment ! Vous êtes pressés ? Lorsque vous serez rendus à un autre niveau d’entraînement, pourquoi ne pas lui enseigner à faire ses besoins sur commandement ?

 

TRUC #8

Apprenez-lui à demander la porte, car contrairement à la croyance populaire, le chien ne le demande pas naturellement. Peut-être que pour votre chien, tourner trois fois la tête à gauche ou bien sentir le sol est sa façon à lui de vous demander de sortir! Difficile à percevoir, j’en conviens! D’où l’importance de lui enseigner la méthode qui vous conviendra. Pourquoi ne pas lui faire sonner une cloche?

 

Mais quand est-il du « pipi pad » ?

Parmi tous les trucs mentionnés, je n’ai jamais proposé l’utilisation du « pipi pad ». La raison est bien simple, cet outil qui semble si pratique et si facile d’utilisation n’est pas recommandé dans l’apprentissage de la propreté. Pour certains, c’est l’outil parfait, jusqu’à ce que l’animal ait des problèmes de propreté. Il est déjà ardu de convaincre notre chien de faire ses besoins dans un endroit bien précis de la cour arrière, imaginez sur un papier de 24’ x 36’. Souvent, il y a énormément de confusion dans la tête de l’animal. Est-ce qu’il a bien associé la propreté au «  pipi pad » ou l’a-t-il simplement associé à l’endroit ou pire encore à la texture. Dur à dire, vous le découvrirez prochainement! De plus, dans ce contexte, les sphincters de l’animal ne sont pas non plus sollicités.
Vous voulez vous débarrasser de ce fameux piqué? N’hésitez pas, la technique est très simple! On l’enlève complètement et l’on recommence notre entraînement à partir de la case départ!

 

Et lorsque rien ne semble fonctionner ?

Avant de penser à un problème de comportement, on doit s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes de santé sous-jacents. La diarrhée ainsi que les infections urinaires peuvent nuire à notre entraînement. Si vous avez bien suivi toutes mes recommandations et que le problème persiste, je vous recommande de faire évaluer Max par un vétérinaire.

 

Vous êtes maintenant bien outillés pour réussir l’entraînement à la propreté ! Dernier petit conseil, si vous aviez besoin d’aide ou d’explications supplémentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi !

 

Écrit par Sandra D-Laporte, TSA
Intervenante diplômée en comportement canin
Comment choisir un bon éducateur canin?
Le pointeur laser, un jouet sécuritaire pour mon chat?
Pour de nombreux chats, les pointeurs laser sont merveilleux pour obtenir une bonne séance d’entraînement. En effet, tout ce qui nous permet d’obtenir un déplacement est une bonne chose en soi, en particulier pour les chats d’intérieur. Pourtant, ce jouet est souvent blâmé. Pourquoi? 
 La faute est souvent rejetée sur le jet lumineux. Évidemment, vous ne devriez pas diriger la lumière directement dans les yeux du chat (où les vôtres), mais si celui-ci aboutit dans un œil pour une fraction de seconde, ce ne serait pas très dangereux.
Le danger de ce jouet vient du fait que le chat ne peut pas « gagner ». Le chat est stimulé par le mouvement de ce petit point lumineux et lorsqu’il l’attrape… rien! Il n’y a rien! Ce jouet qui stimule la prédation, les comportements de chasse chez le chat, ne donne jamais satisfaction à l’animal et peut entrainer rapidement de la frustration. 
 
Certains chats vont finir par se désintéresser, mais d’autres vivront du stress et même feront de l’agressivité redirigée. Pour remédier à ce problème et continuer de faire balader cette lumière de tous les côtés, il suffit d’offrir un jouet/gâterie à capturer lorsque l’animal saisit le point lumineux. Ainsi votre chat pourra se détendre avec la satisfaction d’avoir gagné! 
 
Sandra D-Laporte, TSA
Intervenante diplômée en comportement animal
Si vous envisagez de remplacer la punition par le renforcement positif

Si vous envisagez de remplacer la punition par le renforcement positif (R+), alors il est important de connaître l’impact de cette décision. Vous trouverez ci-dessous 10 effets secondaires du renforcement positif que votre entraîneur ne vous mentionnera peut-être pas.

 

  1. L’augmentation de la pression et de la fréquence cardiaque. Les gens qui utilisent adéquatement le R+ savent pertinemment que ça fonctionne.  Ils ne pourront plus rester insensibles face à un individu qui utilise allègrement la punition pour éduquer son chien. 

 

  1. La perte de poids. Si vous essayez d’être gros, le R+ n’est pas bon pour vous. Comme votre chien ne tirera plus en laisse, vous n’aurez aucune défaite pour ne pas prendre de longues marches ou faires des activités avec votre compagnon.

 

  1. L’augmentation du risque d’infraction dans la maison. Les gens qui utilisent régulièrement le R+ ont un chien calme et beaucoup moins réactif. Fini la crise d’hystérie lorsque quelqu’un s’approche de la maison.

 

  1. Pas d’excuse. Un chien entraîné au R+ ne mangera jamais vos travaux, surtout la veille de leurs délivrances!

 

  1. Mauvais pour la croissance économique. La pratique du R+ diminue les profits de certaines entreprises. Comme votre chien appréciera la taille de griffe et le toilettage, pourquoi payer pour le faire faire?

 

  1. Abonnement obligatoire au Journal de Montréal. Votre chien vous rapporte déjà les pantoufles, prochaine étape, le journal.

 

  1. La présence de la belle-mère. L’utilisation du R+  fera en sorte que Fido préfèrera s’assoir à l’arrivée de la visite. Aucune défaite pour ne pas vous rendre visite!

 

  1. Moins de place dans le lit. L’utilisateur du R+ a réalisé que le modèle hiérarchique basé sur la dominance n’était plus d’actualité dans l’éducation. Il peut  donc dormir en toute quiétude avec son fidèle compagnon.

 

  1. Perte de contrôle. L’animal qui travail au R+ est très motivé à travailler. Si vous êtes trop prévisible et constant, il se peut qu’il anticipe. Sans lui avoir demandé, il risque de s’assoir avant de recevoir son bol de nourriture ou même d’aller de lui-même dans sa cage avant que vous partiez travailler.  

     10.  Une joie extrême. Votre chien répond à tous vos commandements. Attention, des sourires trop fréquents peuvent provoquer des rides             d’expression sur le visage.

 

 Écrit par Sandra D-Laporte, TSA, Intervenante diplômée en comportement animal
 
 

DIVERS

Un c’est bien, mais deux est-ce mieux?

Après un travail acharné, vous avez finalement réussi avec succès à éduquer votre chien. Pour vous, il est le compagnon parfait… ou presque! Soudainement, l’idée d’adopter un deuxième chien vous traverse l’esprit! Après tout, deux c’est mieux, non? Pas nécessairement, mais il va de soi que vous êtes le mieux placé pour répondre à cette question.

Vu le nombre toujours grandissant d’abandon et d’euthanasie, je me dois de vous rappeler  certaines petites choses qu’il ne faut surtout pas perdre de vu lorsqu’on adopte un animal.

 

Même si votre plus vieux a un comportement exemplaire, votre petit nouveau ne s’éduquera pas tout seul! Avec le premier, vous aviez du temps et surtout de la motivation. Est-ce que cette énergie perdurera avec l’arrivée du deuxième? Souvent, les gens adoptent, à tort, la même race en espérant avoir une copie conforme du premier. Mais un deuxième chien, peu importe sa provenance, son âge ou sa race, est un deuxième chien à part entière avec ses forces et ses faiblesses. Sa génétique, son tempérament et ses motivations lui sont propres.

 

Est-ce que cette adoption est préméditée depuis longtemps? Quelle est la véritable raison qui vous pousse à entreprendre cette démarche? Est-ce simplement pour offrir un « ami » à Fido, lui trouver un successeur ou répondre à une demande incessante des enfants ou du conjoint? Attention de ne pas faire fausse route. Inconsciemment, vos attentes envers ce petit nouveau peuvent être irréalistes. Avant même son adoption, vous aviez dressé un portrait de ce à quoi ressemblerait votre futur avec votre nouveau compagnon. Avez-vous pris le temps de penser aux pires scénarios? Et si l’harmonie ne régnait pas entre ces deux chiens? Et si l’éducation n’allait pas aussi bien et rapidement qu’avec Fido? Que de déception et de frustration seulement pour avoir envisagé un court instant une vie parfaite avec celui-ci. La plupart du temps, c’est lorsque le chien ne répond pas aux attentes irréalistes de l’homme que celui-ci est catégorisé comme « chien à problème ».

 

Êtes-vous prêt financièrement? Ce nouveau chien devra être nourri, vacciné, éduqué et peut être même toiletté. Bien que les examens de santé vétérinaire soient rarement recommandés plus d’une fois par année à l’âge adulte, aucun chien n’est à l’abri d’éventuels problèmes de santé. Qu’ils soient simples ou complexes, uniques ou à vie un plan budgétaire se doit d’être prêt dès le départ.  Avez-vous songé aux plans d’assurance dès le jeûne âge de l’animal?

 

Ceci dit, l’adoption ne peut être faite sur un coup de tête, ni de cœur. C’est une démarche qui se doit d’être réfléchie et discutée avec le reste des membres de la famille. Lorsqu’on adopte, on se doit de le faire pour les bonnes raisons. Cette démarche nécessite un investissement en temps, mais également en argent. Mais lorsqu’on adopte de façon réfléchie avec des attentes réalistes, il en émerge une relation et une complicité qui n’a pas de prix!

 

 Écrit par Sandra D-Laporte, TSA et Intervenante diplômée en comportement canin
Shampooing anti odeur de mouffette

Bien qu’il existe une panoplie de shampoings très efficace sur le marché, celui-ci ne fait pas nécessairement partie de notre inventaire lorsque Fido revient de sa dernière « sortie pipi » avec cette drôle d’odeur! Mais quoi faire si Fido fait la rencontre de Pepe le Pew?

 

Premièrement, lorsque notre animal se fait arroser par cette bête noire et blanche il en découle une équation bien simple. Il sent la mouffette, vous sentirez la mouffette donc, ils (votre entourage) sentiront cette odeur de mouffette! Pour minimiser cet impact, avisez-vous de porter de vieux vêtements à manches longues et surtout des gants. Pourquoi ne pas enfiler un gros sac à poubelle en guise de protection? Qui sait, Fido aura peut-être le goût de se secouer?

 

J’imagine que vous avez déjà envisagé de le laver à l’extérieur avec le boyau d’arrosage? Il serait probablement plus confortable dans votre bain, avec une eau tempérée et une ambiance feutrée, mais si tel est votre décision, le tapis et les rideaux de douche devront être recyclés! Croyez-moi, vous ne voudriez pas que votre maison sente la bombe puante pendant des semaines!

 

Peut-être, êtes-vous du genre prévoyant, et avez déjà en votre possession un shampooing enzymatique contre l’odeur de moufette. Si c’est votre cas, bravo! Car, les recettes maison, bien qu’efficaces, ne sont pas formulées pour leur type de peau. Elles peuvent nuire au pH et à l’hydratation de celle-ci. Certains vont noter une irritation et un dessèchement tandis que d’autres vont jusqu’à mentionner une décoloration au niveau du poil.

Mais comme le dit si bien l’expression, une fois n’est pas coutume! Donc, j’ai fait quelques recherches et recensé, pour vous, quelques trucs maison.

Bien évidemment, on ne peut passer à côté du fameux jus de tomate! Est-ce que ça fonctionne vraiment? Certains disent que oui, d’autres que non! Écoutez, si la conserve de jus de tomate est le seul ingrédient dont vous disposez, pourquoi ne pas l’essayer!

Il existe une recette un peu plus complexe, mais qui est très populaire. Elle nécessite un peu plus de préparation, mais vous devriez trouver facilement ses ingrédients!

  • 500 ml de peroxyde d’hydrogène 3 %
  • 1/4 de tasse de bicarbonate de soude
  • 1 c. à thé de savon à vaisselle liquide
  • 2 c. à thé de vanille

Cette recette est proposée dans plusieurs versions tout à fait différentes. En voici un autre exemple :

  • 4 tasses de peroxyde d’hydrogène 3 %
  • 2 c. à thé de bicarbonate de soude
  • 2 c. à thé de savon à vaisselle

Bref, la quantité de chacun des ingrédients semble être à votre discrétion! Vous pouvez également le laver sous la pluie un soir de pleine lune, cela ajoutera probablement une touche mythique à votre palpitante aventure, mais il n’en restera pas moins que les résultats seront les mêmes!

 

Il va sans dire qu’il n’existe aucun ingrédient miraculeux! Mais vous devez absolument savoir que peu importe le shampoing utilisé, il sera toujours plus efficace si vous l’appliquez à sec. En effet, le fait de mouiller l’animal entraîne l’ouverture des pores de la peau et permet à l’odeur de s’incruster encore plus ! Par contre, les experts dans le domaine, c’est-à-dire ceux et celles qui ont vécu l’expérience mainte et mainte fois s’entende sur une chose, laissez agir et répéter l’opération au besoin! Et même si votre chien semble propre, cette odeur de mouffette vous talonnera encore pendant quelques jours!

Écrit par Sandra D-Laporte, TSA, Intervenante diplômée en comportement animal
Un Noël magique ou chaotique?

Noël approche à grands pas et constitue en soi un moment de l’année empreint d’une magie unique. Afin de conserver de bons souvenirs du mois de décembre, laissez-moi vous expliquer les dangers qui guettent vos animaux, particulièrement lors de cette période festive.  

Le sapin, les décorations, les rubans, le poinsettia et le buffet de Noël évoquent tous un danger potentiel pour votre compagnon. Chaque année, plusieurs animaux se présentent en urgence dans une clinique vétérinaire pour un corps étranger, une intoxication ou une indigestion. Bien que le chat ne laisse pas sa place, le chien peut également être intéressé et ingérer les décorations qui ornent le sapin. Si votre animal est du type curieux et téméraire, disposez stratégiquement de vos objets décoratifs et utilisez des matériaux sécuritaires. Ai-je besoin de vous mentionner que les boules de verre qui ornent le sapin ne sont pas appropriées, surtout si votre compagnon a la plus longue queue du quartier ?

Gardez en tête que les intoxications diverses sont les principaux maux que les vétérinaires doivent gérer en clinique durant cette période. Le buffet de Noël est une proie facile pour vos animaux, mais surveillez également les restants de table et les poubelles! Nos petits compagnons mangent habituellement la même nourriture durant toute l’année et s’ils dérogent de cette règle, ils pourraient se retrouver avec un système digestif perturbé. Les intoxications peuvent également subvenir lors de l’ingestion d’un produit toxique ou non-comestible. Le chocolat est délicieux, mais pas pour nos animaux! La théobromine contenue dans celui-ci est très toxique pour le chat et le chien. Les symptômes varient en sévérité selon la quantité ingérée. Le poinsettia (Euphorbia pulcherrima), fleur populaire durant Noël, devrait être gardé hors de la portée des chats. 

Avant l’arrivée des invités, n’hésitez pas à isoler votre chien. Souvent, les animaux peuvent être apeurés à la vue de tant de gens. Par ailleurs, si votre compagnon est du genre accueillant et très entreprenant, cette démarche pourrait permettre à votre tante préférée de conserver l’intégrité de ses « bas collants » une bonne partie de la soirée. Vous vous assurez également que Max ne quémandera pas à tous ceux et celles qui se laisseront prendre au jeu !

Bref, votre vigilance sera nettement mise à l’épreuve ! Plutôt que de répéter sans cesse ce « NON » qui devra dissuader Fido d’opter pour des comportements inappropriés, pourquoi ne pas ériger un périmètre de sécurité et garder votre animal dans un endroit calme le temps des festivités.

En espérant que le temps des fêtes vous apportera bonheur, santé et prospérité! Passez de joyeuses et heureuses fêtes.