514.282.1161

Le diabète

diabete chat chien vétérinaire plateau mont-royal Le diabète est une maladie grave qui non traité peut avoir de sérieuses complications.  Chez l’humain, on distingue 2 types, dans un cas, le pancréas ne sécrète plus d’insuline, et dans l’autre, le corps utilise mal l’insuline produite.  (Consultez le dossier sur le diabète de WebMD pour en apprendre davantage).  Les chats et les chiens ne sont pas épargnés par le diabète.

La majorité des cas de diabète chez le chien et 75% des cas de diabète chez le chat sont de type insulino-dépendant, c’est-à-dire que le pancréas ne sécrète plus d’insuline, ce qui entraîne un excès de sucre dans le sang. Il s’agit d’un diabète irréversible qui requiert l’utilisation à vie d’injection d’insuline. Dans des cas plus rares, et plus souvent chez le chat obèse, l’insuline est sécrétée mais son action est altérée. Dans ces cas, le diabète peut être réversible.

 L’accumulation de sucre dans le sang peut provoquer l’apparition de plusieurs symptômes tels que :

  • augmentation de l’appétit,
  • perte de poids,
  • augmentation de la consommation d’eau et des mictions,
  • démarche anormale.

De plus, plusieurs complications peuvent découler du diabète :

  • cataractes,
  • infection urinaire,
  • inflammation du pancréas (pancréatite),
  • accumulation de déchets acides dans le sang,
  • infiltration graisseuse du foie (lipidose hépatique),
  • atteinte rénale (glomérulonéphrite ou glomérulosclérose).

 Diagnostic du diabète

Le diabète est diagnostiqué par une prise de sang. Lorsque le résultat est confirmé, des tests supplémentaires sont recommandés afin de trouver le traitement le plus approprié : prise de la pression sanguine, analyse d’urine, analyse bactériologique de l’urine et bilan sanguin complet. Avec toutes ces informations en main, le traitement le plus adéquat pourra être débuté.

 

Principes de traitement pour le diabète

 1) Insuline

Le traitement du diabète consiste en des injections d’insuline administrées, dans la majorité des cas, deux fois par jour, aux 12 hres, à des heures fixes. Quand le traitement fonctionne bien, l’animal a un poids qui se stabilise, un appétit normal, et il urine et boit normalement.

  • L’insuline doit être conservée en tout temps au réfrigérateur sur une tablette stable (pas dans la porte du frigo).
  • L’insuline est une suspension (la poudre se dépose au fond du flacon), il faut donc la mélanger avant de l’utiliser pour en assurer une distribution homogène. Pour ce faire, inversez délicatement le flacon une vingtaine de fois ou le faire rouler doucement entre la paume de vos mains une trentaine de secondes. Ne pas agiter la bouteille, cela peut inactiver la molécule.
  • Prélevez la dose d’insuline recommandée immédiatement après avoir mélangé le flacon et l’administrer à l’animal. Pour prendre la dose, nettoyez le bouchon avec un tampon d’alcool et l’asséchez avant d’introduire la seringue. Injectez dans le flacon une quantité d’air égale à la quantité d’insuline à prélever. La dose est calculée en unité à partir du côté du piston en contact avec l’insuline (voir schéma).
  • Toujours utiliser les seringues à insuline correspondant au type d’insuline utilisé. Les seringues sont à usage unique. Ramassez vos seringues usagées et les ramener dans une clinique vétérinaire ou dans une pharmacie.
  • L’injection se fait sous la peau, dans le tissu sous-cutané. Il s’agit de soulever la peau de sorte à faire une petite tente et d’introduire l’aiguille dans la peau, à la base de la tente, à 45o du dos. Vous pouvez vous assurer que vous avez bien injecté l’insuline « dans » l’animal en touchant la peau au site d’injection après, il devrait être sec. Si la surface est mouillé, vous avez probablement traversé la peau de bord en bord et avez injecté l’insuline directement sur la peau. Ne vous en faites pas, on prend vite le tour. Si vous n’êtes pas certain d’avoir bien injecté, NE PAS injecter une 2e fois; il est préférable de tout simplement s’abstenir.
  • Il est préférable d’avoir une seule personne qui s’occupe des injections de l’animal. Ceci évite des malentendus où l’animal serait piqué plusieurs fois dans la journée….ce qui pourrait être catastrophique!

 

Suivi de l’efficacité du traitement

 Une courbe de glycémie (prise du taux de sucre sanguin aux 2 heures sur une période de 12 heures) devra être faite 5 à 7 jours après le début du traitement et après chaque changement de dosage d’insuline. Celle-ci nous permet d’évaluer le contrôle du diabète et d’ajuster la dose ou le type d’insuline au besoin. Notre but est de maintenir une glycémie sanguine se situant entre 8 et 12 mmol/L pour la majeure partie de la journée.

 Pour faire la courbe de glycémie :

  • Prenez la glycémie juste avant le moment où vous allez donner l’insuline. Notez la date, l’heure, la dose et le type d’insuline utilisée et la glycémie obtenue (temps = 0).
  • Puis, prenez et notez la glycémie à chaque 2 heures pendant 12 heures, jusqu’à l’administration de la prochaine dose d’insuline (temps = 2h, 4h, 6h, 8h, 10h et 12h….donc 7 prises de glycémie en tout).
  • Donnez les résultats à votre vétérinaire pour qu’il l’analyse et ajuste le traitement au besoin.

 Technique pour prendre la glycémie :

  • Se procurer un glucomètre à la pharmacie humaine (AcuChek Advantage ou Aviva).
  • Vous pouvez raser l’oreille pour être sûr de bien voir la veine sur le bord de l’oreille (A).
  • Mettre une bandelette dans la fente du glucomètre, sans l’enfoncer.
  • Enduire le bord de l’oreille avec un peu de vaseline, cela va permettre au sang de former une goutte et non de s’étaler sur la peau.
  • Piquez la veine avec une aiguille 25G (bleue) tout en maintenant une bonne pression à la base de la veine de l’oreille pour aider la goutte de sang à se former (B et C).
  • Enfoncez la bandelette dans le glucomètre.
  • Approchez la bandelette de la goutte de sang de sorte qu’elle soit aspirée (D).
  • Attendre le résultat et le noter….

 

Lorsque la dose d’insuline est établie, un examen de santé et une courbe de glycémie de contrôle devraient être faits à chaque 6 mois ou quand les signes de diabète réapparaissent (uriner et boire beaucoup, changement d’appétit, perte de poids, etc).

 

2) Nourriture

Une nourriture spéciale contenant moins de sucre doit être favorisée. Pour les chats, on remplace le sucre est remplacé par des protéines qui donnent autant d’énergie que le sucre, mais par un mécanisme différent. Pour les chiens, la nourriture contient plus de fibres. Les fibres ralentissent l’absorption du sucre dans le sang. Dans le cas d’un animal obèse, il sera aussi important d’avoir un programme de perte de poids, car cela contribue au diabète. La nourriture des animaux diabétiques peut être donnée à des animaux normaux sans problème.

 

À moins d’avis contraire, les repas seront donnés à heures fixes lors des injections d’insuline. Le repas en donc divisé en 2 repas de quantité égale. Il faut toujours s’assurer que l’animal mange normalement avant de lui donner son insuline.

→ Si l’animal vomit ou refuse de s’alimenter normalement, NE PAS donner l’insuline et contactez-nous.

* Si votre animal à l’habitude de grignoter toute la journée, il est recommandé de continuer ainsi.

 

3) Exercice

L’exercice quotidien non violent et la baisse de poids (chez les obèses) aide beaucoup à contrôler le taux de sucre dans le sang.

 

4) Hypoglycémiant

Des hypoglycémiants oraux peuvent être utilisés pour le contrôle du diabète chez les chats. Cependant, étant donné leur faible efficacité et leur action souvent transitoire, leur emploi se limite généralement aux cas où une insulinothérapie ne peut être envisagée.

 

Recommandations importantes

Les injections d’insuline ont pour but de contrôler et de réduire le taux de sucre sanguin. Par contre, une chute trop marquée du taux de sucre (hypoglycémie) peut entraîner de graves conséquences pour l’animal. L’hypoglycémie constitue la complication la plus fréquente et la plus redoutée lors du traitement du diabète. Celle-ci peut survenir à la suite d’une erreur de dosage, un intervalle trop rapproché entre deux doses, un exercice intense et inhabituel ou sune anorexie prolongée (perte d’appétit).

 

Si vous notez des signes d’hypoglycémie (pupilles dilatées, tremblements, faiblesse, somnolence inhabituelle, spasmes, convulsions, incoordination, comportement inhabituel), prenez sans tarder le taux de sucre sanguin de votre animal à l’aide de votre glucomètre. Si celui-ci est en-dessous de 3.5 mmol/L, donnez-lui du sirop de mais, du miel ou du sirop d’érable dans la gueule (environ 1 c. à thé), ou sur les gencives si vous ne pouvez pas lui ouvrir la gueule. Ensuite, contactez votre vétérinaire avant de vous rendre à l’hôpital le plus tôt possible. Si l’hôpital est fermé, allez dans un centre d’urgence ouvert 24hres, cette condition est considérée comme une urgence. Il est très important que vous reconnaissiez les signes de l’hypoglycémie.

 

Que faire si…

  • Vous devez vous absenter
    • L’heure d’injection peut varier de plus ou moins 1 heure sans danger.
    • Si l’on ne peut pas être à la maison pour une injection, simplement sauter cette dose. L’animal aura alors une glycémie plus élevée et pourra recommencer à boire et uriner plus souvent. La glycémie devrait se replacer entre 24 à 48 heures si l’on reprend les traitements réguliers. 
    • Si vous partez pour un temps prolongé, il faut faire garder votre animal chez quelqu’un de confiance qui comprend la maladie et se sent à l’aise de faire des injections.
  • L’animal ne mange pas ou vomit
    • Si vous avez déjà donné l’insuline : contactez votre vétérinaire. Faites une courbe de glycémie (prendre la glycémie aux 2 heures pour 12 heures) et si l’animal tombe en hypoglycémie (en bas de 3.5 mmol/L), donnez-lui du sirop de mais et venez voir votre vétérinaire.
    • Si vous n’avez pas déjà donné l’insuline : ne pas lui donner et contactez votre vétérinaire.

 

 

***Voila un résumé des choses les plus importantes à savoir lors de diabète et des questions les plus fréquentes.

 

 

Les chats et chiens du Plateau Mont-Royal peuvent aussi souffrir du diabète.  Contactez-nous