514.282.1161

Asthme félin

Chats en détresse - Asthme félin - Clinique vétérinaire St-Louis Plateau Mont-Royal, vétérinaire plateau

L’asthme félin est une maladie obstructive des petites voies aériennes représentant la cause la plus fréquente de toux chez le chat. Les signes cliniques varient selon la sévérité de la condition mais consistent habituellement en une toux +/- une détresse respiratoire subite, intermittente ou chronique. Les causes sont multiples : allergique, parasitaire, bactérienne, débalancement du système nerveux, etc. Malheureusement, il arrive souvent qu’on n’arrive pas à trouver la cause exacte de l’asthme.

 Le diagnostic d’asthme peut aussi être difficile à poser. Il faut habituellement un examen vétérinaire et une radiographie comme bilan de base. L’asthme félin n’apparaissant pas toujours au niveau de la radiographie, il peut être indiqué de compléter l’investigation avec une analyse de sang, une analyse de selle (pour les parasites) et une analyse des sécrétions bronchiques.

Le traitement vise la cause primaire si elle a pu être identifiée (vermifuge, antibiotique, retrait de l’allergène, etc). Aussi, évitez les situations de stress et l’exercice intense et essayez aussi de viser une réduction de la fumée de tabac, des poussières (prenez une litière dépoussiérée et sans parfum), des parfums et des nettoyants commerciaux. Ensuite, le traitement de l’asthme félin en tant que tel peut se faire par voie orale ou à l’aide de pompes. En cas d’urgence, des médicaments intraveineux peuvent aussi être administrés à la Clinique Vétérinaire St-Louis sur le Plateau Mont-Royal. Le traitement de l’asthme se fait habituellement par voie orale au départ car le délai d’action des médicaments est plus court. Lorsque l’animal est bien contrôlé, le traitement se continue idéalement par inhalation (avec des pompes) car ceux-ci ont beaucoup moins d’effets secondaires à long terme.

 Veuillez informer votre vétérinaire immédiatement en cas d’augmentation de la fréquence ou de la durée des crises, de toux, de respiration rapide ou de détresse respiratoire. Un bon nombre de patients voient leurs symptômes diminuer considérablement avec les traitements usuels. Par contre, la rigueur des traitements est de mise. Ne jamais cesser un traitement ou modifier les dosages de la médication sans l’avis de votre vétérinaire car cela pourrait mettre la santé de votre chat en danger.

Dans tous les cas, le contrôle du poids s’avère primordial. Un surplus de poids entraîne une plus grande difficulté respiratoire ce qui est susceptible d’aggraver la situation. Votre vétérinaire pourra vous recommander un programme nutritionnel adapté aux besoins de votre animal si un surplus de poids est présent.

 

Comment utiliser l’aérochambre avec les pompes?

 Envoyez 4 à 5 vaporisations dans la chambre avant l’utilisation ou après un nettoyage afin que le masque soit saturé. Attendre 15 minutes puis utilisez l’aérochambre.

  1. Remplir le masque loin du chat (1 vaporisation avec la chambre Aerokat ou 2 vaporisations avec la chambre Optichamber), puis appliquer le masque sur le nez du chat pendant 30 secondes ou 10 respirations. La vulve est unidirectionnelle, le médicament est évacué seulement si le chat l’aspire.
  2. Si les 2 médicaments ont été prescrits, toujours donner le bronchodilatateur (Ventolin) AVANT la cortisone (Flovent) pour favoriser l’absorption pulmonaire. Attendre 5 minutes entre les doses.
  3. Attention aux yeux, cela peut irriter la cornée si en contact avec les yeux.
  4. Nettoyer la chambre 1x/semaine avec du savon doux dilué avec de l’eau chaude.
  5. La plupart des chats tolèrent bien le masque et cette façon est parfois plus facile que l’administration de comprimés.

 Vous pouvez visiter le site www.fritzthebrave.com pour une démonstration.