514.282.1161

Coup de chaleur chez le chien et le chat

Coup de chaleur du chien et du chat : c’est quoi?

 L’hyperthermie est une température corporelle trop élevée.  Lorsque celle-ci est reliée à une maladie, on parle de fièvre. 
Le coup de chaleur chez le chien et chez le chat correspond, quant à lui, à une hyperthermie sévère liée aux conditions extérieures.  Lorsque la météo donne un avertissement de chaleur, votre chien ou votre chat est à risque de faire un coup de chaleur.

Le chien, plus souvent touché par ce syndrome, est, comme le chat, un animal qui ne sue pas ou très peu. Chez l’humain, la sudation est un mécanisme qui permet à notre corps de régulariser notre chaleur interne.  Le chien et le chat n’ont que très peu de glandes sudoripares, pour la plupart situées sous leurs pattes. Par exemple, vous pourrez d’ailleurs constater cela chez votre vétérinaire en observant les marques laissées par votre chat stressé sur la table de consultation.

Le chat et le chien refroidissent leur corps quand celui-ci est trop chaud avec leur respiration. Ceci est plus marqué chez le chien que chez le chat. L’air expiré est chargé de vapeur d’eau qui « transporte » la chaleur vers l’extérieur. L’animal inspire alors de l’air plus frais qui aide au refroidissement du corps.

Lorsque l’animal est dans un environnement chaud ou qu’il est stressé (ce qui donne un « coup de chaud » comme chez l’humain), sa respiration va s’accélérer et les échanges d’air chaud et d’air frais vont augmenter pour maintenir l’équilibre.  Lors des journées très chaudes et humides ou que celui-ci a des difficultés respiratoires, l’échange est inefficace.

De cette incapacité à bien refroidir le corps découle une surchauffe de celui-ci. Si le corps surchauffe, il va avoir besoin de plus d’air frais, mais comme le système ne fonctionne pas, rien n’empêchera la montée de la température. Le danger intervient lorsque la température grimpe rapidement et dépasse les 40.5° à 41°C.

Les circonstances du coup de chaleur

  •  Exercice important par l’animal dans un environnement à température élevée peut le faire basculer en surchauffe
  • Attente d’un chien ou d’un chat dans un véhicule, peu ou pas aéré, par temps doux ou chaud, avec ou sans soleil est une situation à risque très élevé.  Attention à la voiture !
  • Un chien ou un chat ayant de l’obésité ou des problèmes cardio-respiratoires les jours de forte chaleur peut développer un coup de chaleur.
  • Certaines races dont la gueule est « écrasée »  ont plus de difficultés à respirer et donc à se protéger par temps chaud. Pékinois, Carlin, Lhassa apso, Boston terrier, Bouledogues, Boxers… sont autant d’exemples de chiens à risque.
  • Le fait même de laisser un chien attaché à l’extérieur en plein soleil les jours de très fortes chaleurs peut déclencher le syndrome.

Coup de chaleur du chien et du chat : symptômes

Les symptômes du coup de chaleur chez le chien et chez le chat sont directement liés à l’augmentation de la température du corps et aux problèmes de circulation sanguine qui en résultent.

  • halètement  très marqué;
  • forte salivation ou une gueule qui mousse;
  • agitation, l’animal n’est pas confortable;
  • difficultés motrices et une baisse de la vigilance;
  • muqueuses (babines, truffe, gencives…) deviennent bleues/violacées;
  • abattement et la prostration. Des convulsions peuvent se manifester.

Comment réagir face au coup de chaleur

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Ne pas mettre votre chien ou votre chat dans de l’eau très froide, ne pas utiliser de glace. Évitez de le refroidir trop vite.
  • Ne pas refroidir le corps trop bas. Si vous ne pouvez pas amener votre animal immédiatement chez le vétérinaire, il faut viser une température de 39 à 39.5°C.
  • Ne pas laisser l’animal sans surveillance.
  • Ne pas chercher à forcer votre chien ou votre chat à boire. Présentez-lui l’eau et laissez-le faire.
    .

Ce qu’il faut faire

  1.  Sortez votre animal des conditions qui ont déclenchées la crise, mettez-le au frais
  2. Appelez-nous au  514.282.1161 car c’est une urgence vitale.

Si vous êtes amené à initier le refroidissement, faites-le progressivement pour éviter le choc thermique. Commencez avec de l’eau fraîche puis de plus en plus froide en prenant régulièrement la température.  Si vous refroidissez brutalement votre animal ses vaisseaux périphériques, qui servent à évacuer la chaleur, vont se contracter brutalement et empêcher cette évacuation.  La glace est à éviter dans un cas de coup de chaleur. Présentez de l’eau fraîche à boire et laissez votre animal se servir.

Quelque soit la gravité des symptômes, présentez toujours votre chien ou votre chat à la Clinique Médecin Vétérinaire de St-Louis qui pourra évaluer l’état de l’animal et les risques de séquelles.

Traitement du coup de chaleur

Nos vétérinaires sont vos alliés indispensables pour sauver votre animal.

Il pourra réaliser le refroidissement ou le continuer si vous l’avez commencé. Le refroidissement, seul, ne suffit pas.
Les perfusions peuvent s’avérer inévitables pour réhydrater l’animal, mais aussi accroître le refroidissement de l’intérieur.
Le vétérinaire utilisera aussi des corticoïdes pour protéger le cerveau de l’oedème mortel.
Il évaluera selon les cas les fonctions rénale et cardiaque. La surveillance de la coagulation est nécessaire et peut entrainer l’utilisation d’héparine.

Votre vétérinaire vous recommandera probablement un suivi, une fois l’animal remis sur pied, pour évaluer les séquelles ou la totale rémission des symptômes.

Coup de chaleur du chien et du chat : les précautions

Par temps chaud et humide, vous éviterez de laisser votre chien ou votre chat dans un espace clos, peu ou pas aéré, comme un véhicule. Vous serez attentif et attentive à cela même si le ciel est couvert et qu’il fait 20 à 25°C. Il faut savoir que, fenêtres fermées ou à peine entrouvertes, la température de l’habitacle peut grimper de 4°C juste par la présence d’un chien.

Vous y serez d’autant plus attentif  si le soleil est présent et si celui-ci cogne directement sur l’espace concerné.

Laissez votre animal à l’ombre dans un lieu aéré et plus frais si vous devez l’attacher.

Pensez toujours à laisser de l’eau bien fraîche et renouvelée par temps chaud et n’hésitez pas à mouiller votre chien.

Lors de longs trajets en voiture par temps chaud, prenez de l’eau fraîche dans un thermos que vous renouvellerez au fur et à mesure du trajet. Faites des pauses régulières (2h) pour aérer votre chien, le mettre à l’ombre et le faire boire. Ouvrez les fenêtres légèrement (cela n’est pas toujours suffisant, d’où les pauses) à l’avant et à l’arrière pour favoriser la circulation de l’air si vous n’avez pas de climatisation. Faites tourner la climatisation quand elle est présente.