514.282.1161

La rage chez le chien

La rage est une zoonose, soit une maladie transmissible à l’homme et elle est toujours mortelle.  La rage est une maladie causée par un virus présent partout dans le monde.   Sur le Plateau Mont-Royal, à chaque année une campagne de vaccination (vaccins-appâts distribués sous forme de boulettes) est lancée pour protéger les ratons-laveurs de la rage.  Il est important que les vaccins de votre chien soient toujours à jour.  Le rappel de vaccin de la rage est annuel.

chien rage symptômes vétérinaire plateau

 

Le mode de transmission

Le virus est fortement concentré dans la salive des animaux porteurs. La transmission de la maladie se fait principalement par morsure d’un animal porteur du virus, et cela même avant qu’il n’ait des symptômes de la maladie. C’est la raison pour laquelle toute morsure doit être prise au sérieux, même si l’animal est apparemment sain.

Les animaux sauvages les plus susceptibles de transmettre la rage sont :

  • les chauves-souris;
  • les ratons-laveurs;
  • les renards;
  • les mouffettes;
  • les marmottes;
  • les coyotes;
  • les loups;
  • les chiens errants (sauvages).

Les animaux domestiques comme les chats et les chiens  peuvent aussi contracter la rage à la suite d’une morsure, donc la vaccination contre la rage est une mesure de protection qui s’impose.

 

  Votre chien s’est fait mordre par un animal sauvage, appellez sans tarder à la Clinique Vétérinaire 514.282.1161

Les symptômes de la rage

Le moyen de propagation de la rage est par la morsure d’un animal comtaminé.  Après la morsure, le virus migre vers le cerveau le long des nerfs depuis le point d’inoculation. Cette migration, appelée incubation, est de durée très variable, selon l’espèce, le lieu de morsure, la souche de virus et parfois très longue (de un mois à plusieurs années). Chez le chien, elle est en moyenne assez courte, de 15 à 60 jours.

C’est dans le cerveau que le virus se reproduit et fait des dégâts. Les symptômes de la rage sont donc principalement nerveux.  Il y a deux formes de rage, la forme furieuse et la forme paralytique.  Voici quelques symptômes, mais de nombreux symptômes très variés sont aussi possibles.

La rage dite de forme furieuse,

  • hallucinations accompagnées de hurlements;
  • démangeaisons violentes;
  • changements de comportement (agressivité, peur, lubies);
  • problèmes de déglutition;
  • voix modifiée;
  • salivation abondance et écume autour de la gueule;
  • hydrophobie, peur de l’eau (boire, se faire aroser, le bruit du robinet)
  • expressions faciales agressives
  • cesse de se nourir
  • furieux;
  • attaque sans raison animaux ou êtres humains;
  • La dernière phase est une phase de paralysie qui débute par le train postérieur ou les mâchoires.
  • En fin de maladie, la respiration est difficile.

La mort survient 4-5 jours en moyenne après le début des symptômes.

La rage dite de forme paralytique

  • Paralysie des pattes, des muscles faciaux, ou d’autres parties du corps.
  • mâchoire inférieure est pendante
  • le chien ne peut plus aboyer.
  • Il ne peut pas mordre du fait de la paralysie des mâchoires,
  • Le chien bave énormément, ce qui crée un amas d’écume autour de la gueule.
  • Il a du mal à avaler.
  • Le chien n’est pas agressif, il n’essaiera pas de vous attaquer.

La mort survient en 2-3 jours par asphyxie.

Il n’y a pas de traitement efficace : la mort est irrémédiable et survient en 4 à 5 jours après les premiers symptômes chez le chien.  Vu le risque de contagion important avec d’autres animaux et l’humain, votre chien doit venir sans tarder à la clinique.

Le diagnostic de la rage

Votre vétérinaire est le seul qui peut confirmer un diagnostique de la rage.  Si vous reconnaissez un de ces symptômes chez votre chien, contactez-nous immédiatement.

Le diagnostique de la rage repose sur l’évolution des symptômes nerveux.  Le garder en observation est le seul moyen de savoir s’il était vraiment malade ou s’il a pu transmettre la maladie.  Le diagnostic définitif devra être toutefois confirmé dans tous les cas par examen microscopique de coupes du cerveau et par inoculation à des cellules en culture dans des laboratoires habilités.

Si le diagnostic est confirmé, il y a deux cas de figure : soit votre chien est déjà vacciné contre la rage, soit il ne l’est pas.
 
1. Votre chien est déjà vacciné
Votre chien a des chances de survivre si vous l’emmenez chez le vétérinaire immédiatement après qu’il a été mordu. Là, il recevra un vaccin de rappel pour l’aider à combattre la maladie.
 
2. Votre chien n’est pas vacciné
 Il n’y a rien à faire et il est condamné. On vous proposera donc de l’euthanasier sans attendre. Si vous refusez l’euthanasie, votre chien sera mis en quarantaine et, s’il survit, sera gardé en observation pendant six mois, et il sera à nouveau vacciné un mois avant de sortir de quarantaine.
 
Votre vétérinaire est le seul habilité à confirmer un diagnostique de la rage.  Sachez que d’autre maladies peuvent avoir les mêmes symptômes.  L’hépatite infectieuse canine (HCC), la méningite, le tétanos, la toxoplasmose. Une tumeur au cerveau peut également être en cause, ainsi que l’instinct de protection maternel ou un empoisonnement au diminazène ou aux organophosphates (OP).

La prévention pour le chien

La vaccination reste le moyen le plus sûr de prévenir la maladie chez le chien et d’en limiter l’extension. On peut la pratiquer dès l’âge de trois mois, c’est à dire au moment des rappels des autres vaccins. Elle consiste en une seule injection avec un rappel annuel.

Conclusion

La rage est une maladie ancienne très connue, car elle peut toucher l’humain, et il n’existe aucun traitement.