514.282.1161

Vaccination pour les chats

Quels sont les vaccins recommandés pour mon chat ?

 

À la Clinique Vétérinaire St-Louis, nous recommandons un protocole de vaccination en lien avec votre style de vie.  Un chat vivant sur le Plateau Mont-Royal n’a pas les mêmes besoin qu’un chat vivant en campagne.  Nous le comprenons.  Grâce à un programme de vaccination de routine, votre chat plus de chance de mener une vie saine et normale. la plupart des maladies grave qui peuvent être prévenues figurent à la section«fiche de vaccination» de votre carnet de santé qui vous sera remise à votre examen;  vous en trouverez« une description ci-dessous. Pour une protection maximale, suivez les conseils  de votre médecin vétérinaire et assurez-vous que votre chat reçoive tous les vaccins et rappels aux intervalles recommandés.

 

La panleucopénie féline:

Également connue sous le nom de distemper du chat, la panleucopénie féline est une maladie très répendue et souvent mortelle.  La plupart des chats risquant d’être exposés à la panleucopénie au cours de leur vie. La vaccination contre cette maladie revêt une importance cruciale.  Les signes cliniques de la panleucopénie féline comprennent: fièvre, dépression, perte d’appétit, vomissements et diarrhée.

La leucémie féline (FeLV):

Le virus de la leucémie féline attaque le système immunitaire et rend le chat vulnérable à de multiples infections secondaires. La mort survient généralement en deçà de 3 ans après l’infection et habituellement, la transmission se fait par des contacts avec d’autres chats. Le risque est particulièrement élevé pour les chats vivant dans des foyers avec plusieurs chats ou qui vont à l’extérieur. Aucun lien n’est actuellement connu entre le FeLV et la forme humaine de la leucémie.

Le virus de l’immunodéfiecience féline (FIV):

Ce virus cause le sida félin chez les chats. Il ne s’agit pas du même virus responsable de l’immunodéficience humaine (HIV), la cause du sida humain. Le FIV cause des symptômes chez les chats apparentés à ceux du sida humain, incluant la supression du système immunitaire et susceptibilité chronique à d’autres infections. Les chats atteints du FIV peuvent sembler sains durant de nombreuses années avant que le système immunitaire ne devienne trop faible pour combatttre ces autres maladies. Il n’existe aucun traitement connu pour le sida félin. En Amérique du Nord, jusqu’à un chat sur douze s’avère positif au test de dépistage. Tout comme dans le cas de la leucémie féline, les chats issus de fpyers comptant plusieurs chats et ceux pouvant errer librement à l’extérieur sont les plus à risque de contracter une infection au FIV.

La rhinotrachéite féline (RVF):

La rhinotrachéite vraile féline est l’infection des voies respiratoires supérieures la plus grave et la plus répandue chez les chats. Les signes cliniques sont: fièvre modérée, manque d’appétit, éternuements, larmoiement, écoulements nasaux et oculaires, respiration difficile et toux. Même si elle est traitée adéquatement, l’infection peut provoquer une maladie chronique. La vaccination est extrêmement importante.

Le calicivirus félin (CVF):

Le calicivirus félin est un autre virus qui affecte le système respiratoire supérieur des chats. Il est responsable d’environ 40% de toute les maladies respiratoires chez les chats. La gravité de l’infection peut varier, mais les symptômes incluent fréquemment fièvre modérée, ulcères et vésicules sur la langue. Même s’ils sont traités avec succès, les chats atteints par le calicivirus peuvent devenir porteurs chroniques et présenter des symptômes cliniques chroniques d’éternuement et d’écoulement occulaire.

La rage:

La maladie de la rage affecte le système nerveux et est mortel. Tous les mammifères, incluant l’humain sont sensibles à cette infection. La rage représente un danger certain pour la santé; il est donc important que votre chien soit vacciner contre cette maladie. En fait, la vaccination est exigée par certaines municipalités et par réglementation fédérale pour voyager à l’extérieur du Canada.