514.282.1161

Cher ami(e) des chats et chiens du Plateau Mont-Royal, vous trouverez dans notre blog des conseils sur la santé des chats et chiens, mais aussi des faits et tranches de vie à la clinique.  Vous avez des suggestions d’articles, ils nous ferait plaisir de les connaîtres.  Joignez-vous à nous sur Facebook et Instagram.  Au plaisir de vous rencontrer à la clinique.

La cataracte vs la sclérose nucléaire chez le chien

Connaissez-vous la différence entre la sclérose nucléaire et les cataractes chez le chien ?

Votre chien prend de l’âge et vous notez un aspect blanchâtre, un effet de nuage dans sa pupille ? Vous vous dites sûrement que votre chien fait des cataractes.
Détrompez-vous, plus souvent qu’autrement, il ne s’agit pas de cataractes mais bien de sclérose nucléaire.

Commençons avec un peu d’anatomie, qu’on parle de cataracte ou de sclérose nucléaire, ces conditions affectent le cristallin. Le cristallin est la lentille de l’œil. Le cristallin ressemble à une bille transparente située à l’intérieur de l’œil juste derrière l’iris (l’iris est la membrane de couleur qui se dilate ou se contracte selon la luminosité ambiante).

La cataracte est une opacité qui se développe dans le cristallin. Cette opacité est causée soit par un changement de la composition des protéines dans le cristallin ou par l’arrangement de ses fibres.
Elle peut apparaitre chez les jeunes chiens mais plus souvent elle apparait chez les chiens plus âgés. Elle peut apparaitre sans qu’on soit capable d’en expliquer son origine. Elle peut aussi être secondaire à certaine maladie comme par exemple à un diabète mal contrôlé, ou à une uvéite (inflammation de l’intérieur de l’œil).
Selon sa sévérité, la cataracte amène une perte de vision. La cataracte peut être immature, c’est-à-dire qu’elle ne bloque pas complètement la lumière vers la rétine. Lorsque la cataracte est mature, c’est-à-dire qu’elle bloque complètement la lumière vers la rétine, la vision devient complètement nulle. À ce moment, la seule option thérapeutique est la chirurgie.

Et la sclérose nucléaire dans tout ça. En fait, la sclérose nucléaire est un vieillissement normal du cristallin. Elle apparait habituellement après l’âge de 7 ans. Le cristallin est composé d’une multitude de couche de cellules, et avec l’âge, un peu de liquide s’installe entre chacune de ces couches. Vu de l’extérieur, cette accumulation de liquide nous donne l’impression d’un voile au-niveau du cristallin et de là l’impression que notre chien souffre de cataracte. Mais rassurez-vous, la vision de votre chien n’est nullement altérée par la sclérose nucléaire.

En conclusion, vous notez un voile ou un effet de nuage dans les yeux de votre chien, profitez-en pour le faire examiner par un de nos vétérinaires de la Clinique Médecin vétérinaire de St-Louis sur le Plateau Mont-Royal afin de déterminer s’il s’agit de cataractes ou de sclérose nucléaire.

Reconnaître les signes de la douleur chez son chien

Reconnaître les signes de la douleur chez son chien n’est pas chose facile.  Le plus souvent, le chien ne va pas communiquer sa douleur, et c’est à vous d’interpréter son comportement. 

Votre chien peut communiquer par gémissements, grognements ou même jappements si on le touche à un endroit sensible.  Dans des cas extrêmes, votre chien peut mordre.  Il est important de considérer qu’aucune douleur n’est acceptable.  Nos vétérinaires sur le Plateau Mont-Royal sont vos meilleurs conseillers pour les douleurs de votre chien et ils sauront vous proposer le traitement de soulagement approprié.

Voici quelques observations qui pourront vous guider afin de détecter si votre chien éprouve de la douleur.

Il peut refuser de manger s’il a un problème relié aux dents.  Les problèmes de dents sont communs.  Le refus de manger peut aussi être un autre symptôme de douleur.

Votre chien se lèche sans arrêt.  Un chien qui souffre aura tendance à lécher le membre ou la partie de son corps qui lui est douloureuse.  Le souci peut être superficiel au niveau de la peau mais il peut aussi s’agir d’une douleur plus profonde.

Votre chien se gratte les oreilles sans arrêt. Il a fort probablement une otite qui peut s’avérer douloureuse.

Votre chien est anormalement agité, ou amorphe. Il a de la difficulté à trouver une position confortable. C’est peut-être qu’il souffre.

Un changement dans sa mobilité est aussi un signe de douleur, comme par exemple avoir de la difficulté à se lever ou à se coucher, à marcher ou à courir, monter ou descendre les escaliers. Bien entendu, un chien qui boite est un chien qui a de la douleur.

D’autres comportements étranges peuvent être observés, comme par exemple pousser le mur avec la tête, ce qui peut être dû à un problème neurologique.  La pose du chien (comme la pose de Yoga) peut être un indicatif de troubles gastriques.  Avoir la tête constamment baissée peut-être dû à un trouble cervical ou à une faiblesse généralisée

En attendant de venir rencontrer un de nos vétérinaires sur le Plateau Mont-Royal, il est bon d’isoler votre chien et le tenir dans un endroit confortable et tranquille.  Ne donnez pas d’anti-douleur de votre pharmacie à votre chien.  Ces médicaments sont toxiques pour votre chien.

Voici une fiche produite par l’AMVQ qui peut vous aider dans vos interrogations.

https://www.amvq.quebec/images/files/Public/Fiche_douleur_FR_Chien_v4_Interactif.pdf

Protéger son chien l’été

Protéger son chien l’été

C’est le temps des vacances pour soi et pour son chien.  Que vous soyez sur le Plateau Mont-Royal ou que vous alliez à la campagne, il y a quelques risques liés à la belle température.  Il y a les soucis reliés à la chaleur, mais aussi aux parasites, aux morsures et aux piqures d’insectes.  Nos vétérinaires à la clinique vétérinaire St-Louis sur le Plateau Mont-Royal sont disponibles pour soigner les petits et gros problèmes reliés aux dangers de l’été pour le chien.

chien vétérinaire plateau

La chaleur chez le chien

La canicule apporte son lot de soucis tant chez les humains que les chiens.  Lisez notre article sur les coups de chaleur  pour approfondir le sujet.

Quelques conseils :

  • Gardez votre chien à l’ombre
  • Gardez sa gamelle pleine d’eau
  • Si vous soupçonnez que votre chien souffre d’un coup de chaleur, venez directement nous voir.

Les parasites chez le chien

 

L’idéal pour lutter contre les parasites, est de leur administrer un médicament préventif.  Ce médicament vous permettra de lutter contre les tiques, les puces, les vers du cœur et les vers intestinaux. Les tiques ont le chic pour se cacher dans les arbustes et les herbes longues.  Si vous allez à la campagne, votre chien peut être sujet à attraper des tiques. N’oubliez pas que les parcs du Plateau ainsi que le Mont Royal sont de beaux habitats pour les tiques. Il est préférable de ne pas enlever les tiques soi-même.  Si mal enlevées, leurs mâchoires ‘crocs’ peuvent rester dans la peau et causer de l’inflammation.  En plus d’être désagréables, les tiques peuvent être porteuses de la maladie de Lyme.

Les morsures

 

Sur le Plateau Mont-royal, votre chien est à risque de se faire mordre par un autre chien, un raton-laveur et même des marmottes. Mis à part le risque d’infection que cela peut présenter, il y a aussi le risque que l’autre animal soit porteur de la rage. Il est important de désinfecter la plaie afin de combattre les infections. C’est pourquoi nous recommandons la vaccination contre la rage pour tous les chiens.

Les piqûres d’insecte et le chien

 

L’été, c’est fantastique.  Il fait chaud et humide. C’est toutefois le climat idéal pour les insectes !

Les moustiques peuvent transmettre la dirofilariose ( maladie causée par les vers du cœur ).  Il est prudent de protéger son chien contre les vers du cœur.

Sur le Plateau Mont-Royal, nous avons des guêpes.  Bien que les guêpes ne transmettent pas de maladie, leurs piqûres peuvent être douloureuses et à l’occasion provoquer des réactions allergiques.  Les guêpes font parfois leur nid dans le sol, alors il est possible pour un chien de marcher sur un nid de guêpes. Soyez attentif !

La baignade et le chien

 

Comme pour les humains, ne laissez pas votre chien se baigner sans surveillance.  Mis à part les risques de noyade, votre chien, selon la qualité de l’eau, peut attraper une folliculite, ou une conjonctivite.  Si vous allez à la mer, sachez que l’eau de mer peut être irritante pour nos compagnons à quatre pattes.
Pour ce qui est des piscines, il est sage de rincer notre chien après sa baignade afin d’enlever le plus de chlore possible.

 

Vous partez en vacances, prenez rendez-vous avec l’un de nos vétérinaires, il ou elle pourra vous conseiller afin de passer de belles vacances en sécurité.

Cannabis et vos animaux – Danger d’intoxication

Depuis le 17 octobre 2018, le cannabis est légal au Canada.  Vu l’événement, nous croyons bon de rappeler les dangers d’intoxication que le cannabis peut représenter pour vos animaux, en particulier les chiens.

L’intoxication au cannabis est la troisième cause d’intoxication chez les animaux au Québec.  Les chiens y sont particulièrement susceptibles vu leur accès aux brownies et muffins. 

« Donner du cannabis à vos animaux de compagnie ne serait pas une bonne chose, avertit l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) »

Si vous soupçonnez que votre animal a ingéré du cannabis, venez à la Clinique médecins vétérinaires St-Louis sur le Plateau Mont-Royal sans tarder.

À quoi est due l’intoxication au cannabis

L’intoxication est due à des substances psychoactives contenues dans le cannabis appelées cannabinoïdes. La substance la plus active est le TCH.  Le TCH agit sur le cerveau et provoque de nombreuses perturbations.  Les doses toxiques sont très variables d’un animal à un autre.

 

Quels sont les symptômes chez l’animal ?

Les principaux symptômes sont similaires à ceux des humains.

  • Des troubles système nerveux central : somnolence, coma, troubles de l’équilibre tremblements, alternance d’épisodes d’agitation et d’abattement, dilatation des pupilles, convulsions, etc…
  • Des troubles cardiorespiratoires : augmentation ou baisse des fréquences cardiaques et respiratoires
  • Des troubles digestifs : vomissements, hypersalivation, incontinence
  • Des troubles généraux : hyperthermie ou hypothermie

Le diagnostic de l’intoxication se fait à partir des symptômes mais aussi grâce au questionnement du propriétaire pour savoir si le chien a pu ingérer du cannabis.

Les symptômes apparaissent dans les trois heures qui suivent l’ingestion de cannabis et persistent assez longtemps (de 6 à 72 heures).

 

Si vous soupçonnez votre chiez d’avoir ingéré du cannabis, il est important de venir consulter l’un de nos vétérinaires à la Clinique médecins vétérinaires St-Louis sur le Plateau Mont-Royal sans attendre.

 

Quels sont les traitements ?

Les traitements vont varier selon le moment de l’ingestion.  Si votre animal vient tout juste d’avaler du cannabis, un de nos vétérinaires à la Clinique médecins vétérinaires St-Louis sur le Plateau Mont-Royal peut donner du charbon activé pour limiter l’absorption des principes actifs dans le système digestif.

Si les symptômes sont déjà présents comme des troubles neurologiques, un de nos vétérinaires mettra alors en place un traitement symptomatique, qui dépendra des troubles observés.

Le lipome chez le chien

Le lipome chez le chien

Lorsque vous remarquez une masse sur votre chien et que la masse grossit ?  Il est possible que ce soit un lipome.  Il est judicieux de venir nous consulter. Une masse est souvent une tumeur bénigne ou maligne. Bénigne veut dire que cette masse n’aura aucune conséquence sur la santé de votre animal tandis qu’une masse maligne peut envoyer des métastases ( cellules cancéreuses ) dans l’organisme et causer des problèmes beaucoup plus sévères. Un test en laboratoire ( cytologie ) à notre clinique vétérinaire sur le Plateau permet d’établir un diagnostic.

Qu’est-ce qu’un lipome chez le chien ?

Un lipome est une tumeur graisseuse bénigne. Le lipome est assez courant. Il est aussi plus fréquent chez le chien âgé. Il est inoffensif pour le chien. Sa taille varie, sa vitesse de croissance également. Le lipome est une tumeur des cellules adipocytes ou adipeuses. Quoi que sans danger pour le chien, le lipome peut être dérangeant.

  • Son aspect est peu esthétique ;
  • L’emplacement ou la taille d’un lipome peut gêner les déplacements du chien ;
  • Certains lipomes peuvent entraîner des douleurs, selon leur emplacement sur le corps du chien.

Comment reconnaître un lipome chez le chien ?

Vous remarquerez des bosses plus ou moins importantes sous la peau. La bosse peut-être un peu molle. Les tumeurs graisseuses peuvent se situer partout sur le corps, mais elles sont plus fréquentes sur le ventre et les cuisses. Il est fortement recommandé de visiter l’un de nos vétérinaires à la Clinique médecin vétérinaire de Saint-Louis sur le Plateau Mont-Royal afin de valider si la tumeur est bel et bien un lipome. Il est impossible de différencier un lipome d’une tumeur maligne sans test en laboratoire.

Quelles sont les causes du lipome chez le chien ?

Les lipomes apparaissent souvent avec le vieillissement du chien. Les chiens souffrant d’embonpoint sont les plus susceptibles aux lipomes.

Quel est le traitement du lipome chez le chien ?

Comme le lipome est une tumeur bénigne, il est possible que l’un de nos vétérinaires propose d’observer l’évolution de la tumeur. Par contre, si le lipome devient inconfortable pour votre chien ou si sa croissance devient trop importante on optera pour l’excision chirurgicale. L’excision chirurgicale est le seul traitement possible. Étant donné que l’excision d’un lipome est rarement urgent, on pourrait essayer de le combiner avec un détartrage. 

Contactez-Nous

6 + 7 =

Février est le mois de la santé dentaire des chiens

 

Nos chiens sont tout aussi susceptibles d’avoir des problèmes de dents que nous.  Idéalement, il est recommandé de brosser les dents de votre chien de manière régulière.  Votre chien peut développer de la plaque dentaire, du tartre, de la gingivite ce qui peut conduire à la perte de dents. Nous parlons ici de la maladie parodontale. La maladie parodontale amène de la douleur et peut avoir d’autres conséquences sur le reste de l’organisme. D’où l’importance de la prévention.

Les problèmes de dents sont difficiles à diagnostiquer par soi-même.  Nous n’avons pas toujours envie de se mettre la main dans la gueule du loup ! ‘Selon un sondage récent mené par Ipsos Reid partout au pays et commandité par Royal Canin, seuls 12 % des propriétaires d’animaux de compagnie savaient reconnaître les signes cliniques, alors que le quart en était incapable.’

 

Pourquoi prendre soin des dents de son chien ?  Mis à part les maladies dentaires qui peuvent être douloureuses, la perte de dents peut occasionner d’autres problèmes.  En effet, une mauvaise dentition, par une mauvaise mastication, peut causer des problèmes gastro-entériques.  De plus, les bactéries qui sont présentes dans la plaque dentaire peuvent passer dans le sang et aller se loger sur les valves du cœur et causer des maladies cardiaques. Une bonne dentition est essentielle à la santé globale et la longévité de votre chien.

De manière générale, le meilleur moyen de garder les dents de votre chien en santé reste de lui brosser les dents régulièrement. Bien entendu, il n’est pas toujours facile de brosser les dents de notre chien, surtout lorsqu’il n’est pas coopératif. Heureusement, le brossage n’est pas le seul moyen d’aider à l’hygiène dentaire, il existe des nourritures dentaires qui améliorent grandement la santé buccale. Demandez à votre vétérinaire, il saura vous conseiller.  Lorsque vous inspectez la bouche de votre chien, portez attention à ses gencives. Sont-elles rouges ?  Est-ce qu’il a une très mauvaise haleine ? Est-ce qu’il a perdu des dents ?

Lors de votre visite annuelle à la Clinique médecin vétérinaire de Saint-Louis sur le Plateau Mont-Royal, nos vétérinaires effectueront un examen des dents de votre chien lors de son examen de routine.  Un de nos vétérinaires pourrait à ce moment vous recommander de procéder à un nettoyage des dents et/ou à un détartrage.

Voici quelques indices à surveiller : 

  • Mauvaise haleine;
  • Dent brisée ou mobile;
  • Dent mal positionnée ou en surplus (dent de bébé toujours présente);
  • Dent décolorée ou recouverte de tartre;
  • Diminution de l’appétit;
  • Douleur à la gueule;
  • Gencive irritée et rouge;
  • Présence de sang dans la salive
  • Difficulté à croquer ou à manger;
  • Réticence à se faire ouvrir la gueule;
  • Animal subitement moins patient ou agressif;
  • Diminution de l’entrain.

Les maladies dentaires sont insidieuses; elles s’installent petit à petit jusqu’à créer des douleurs chroniques qui diminuent de manière significative la qualité de vie. (Source AMVQ)

Contactez-Nous

14 + 3 =

Février est le mois de la santé dentaire

Février est le mois de la santé dentaire des chatsNos chats sont tout aussi susceptibles d’avoir des problèmes de dents que nous.  Idéalement, il est recommandé de brosser les dents de votre chat de manière régulière.  Votre chat peut développer de la plaque dentaire, du tartre, de la gingivite ce qui peut conduire à la perte de dents. Nous parlons ici de la maladie parodontale. La maladie parodontale amène de la douleur et peut avoir d’autres conséquences sur le reste de l’organisme. D’où l’importance de la prévention. Certaines races de chats sont plus à risque, comme les Siamois.

Les problèmes de dents sont difficiles à diagnostiquer par soi-même.  Nous n’avons pas toujours envie de se mettre la main dans la gueule du lion ! ‘Selon un sondage récent mené par Ipsos Reid partout au pays et commandité par Royal Canin, seuls 12 % des propriétaires d’animaux de compagnie savaient reconnaître les signes cliniques, alors que le quart en était incapable.’

Pourquoi prendre soin des dents de son chat ?  Mis à part les maladies dentaires qui peuvent être douloureuses, la perte de dents peut occasionner d’autres problèmes.  En effet, une mauvaise dentition, par une mauvaise mastication, peut causer des problèmes gastro-entériques.  De plus, les bactéries qui sont présentes dans la plaque dentaire peuvent passer dans le sang et aller se loger sur les valves du cœur et causer des maladies cardiaques. Une bonne dentition est essentielle à la santé globale et la longévité de votre chat.

De manière générale, le meilleur moyen de garder les dents de votre chat en santé reste de lui brosser les dents régulièrement. Bien entendu, il n’est pas toujours facile de brosser les dents de notre chat, surtout lorsqu’il n’est pas coopératif. Heureusement, le brossage n’est pas le seul moyen d’aider à l’hygiène dentaire, il existe des nourritures dentaires qui améliorent grandement la santé buccale. Demandez à votre vétérinaire, il saura vous conseiller.  Lorsque vous inspectez la bouche de votre chat, portez attention à ses gencives. Sont-elles rouges ?  Est-ce qu’il a une très mauvaise haleine ? Est-ce qu’il a perdu des dents ?

Lors de votre visite annuelle à la Clinique médecin vétérinaire de Saint-Louis sur le Plateau Mont-Royal, nos vétérinaires effectueront un examen des dents de votre chat lors de son examen de routine.  Un de nos vétérinaires pourrait à ce moment vous recommander de procéder à un nettoyage des dents et/ou à un détartrage.  Notre clinique vétérinaire sur la rue St-Hubert, sur le Plateau Mont-Royal offre des services de dentisterie vétérinaire .

Voici quelques symptômes à surveiller

  • Mauvaise haleine;
  • Dent brisée ou mobile;
  • Dent mal positionnée ou en surplus (dent de bébé toujours présente);
  • Dent décolorée ou recouverte de tartre;
  • Diminution de l’appétit;
  • Douleur à la gueule;
  • Gencive irritée et rouge;
  • Présence de sang dans la salive
  • Difficulté à croquer ou à manger;
  • Réticence à se faire ouvrir la gueule;
  • Animal subitement moins patient ou agressif;
  • Diminution de l’entrain.

(source (AMVQ)

Contactez-Nous

4 + 13 =

Les boules de poils chez le chat

Les boules de poils chez le chat

Les boules de poils sont fréquentes chez le chat domestique, y compris ceux du Plateau Mont-Royal. Les chats à poils longs y sont plus sensibles.  Nos vétérinaires restent vigilants, car les boules de poils ne sont pas à prendre à la légère.

Comment se forme la boule de poils

Comme vous le savez, votre chat passe des heures à se lécher le pelage.  Sa langue râpeuse arrache les poils et votre chat n’a d’autre choix que de les avaler.  Les poils ne sont pas digérés, ils peuvent s’accumuler dans l’estomac et forment de grosses boules. Ces amas poilus peuvent aussi s’appeler trichobézoards. 

 

Est-ce que les boules de poils sont dangereuses pour mon chat ?

À l’occasion, il arrive que les boules de poils restent bloquées dans l’estomac ou dans l’intestin. Dans cette situation, votre chat va démontrer des signes d’anorexie et/ou vomissements. Si vous voyez votre chat vomir systématiquement lorsqu’il mange il sera alors important de le faire voir par un de nos vétérinaires de la Clinique médecin Vétérinaire St-Louis. Bien entendu d’autres causes que les boules de poils peuvent amener votre chat à vomir.

 

Comment aider mon chat

Voici quelques conseils

  1. Brosser votre chat régulièrement.
  2. Lui donner une nourriture spécialisée, disponible à la Clinique
  3. Lui donner une pâte laxative qui va aider au transit des poils
    En cas de doute, venez rencontrer un de nos vétérinaires

 

 

 

 

 

Quels sont les effets secondaires de la cortisone chez le chien ?

Tout comme chez l’être humain, les corticostéroïdes  (la cortisone) ont de très nombreuses indications en médecine vétérinaire.  Mais attention, l’utilisation de cortisone doit se faire de façon justifiée. La cortisone n’est pas sans effets secondaires.
Si votre chien a besoin d’un traitement, soyez assuré que  nos vétérinaires à la Clinique Médicale Saint-Louis sur le Plateau Mont-Royal  sauront vous conseiller.

Quels sont les effets secondaires cortisone chez le chien ?

effets secondaires cortisone chienUn des effets le plus marquant de l’utilisation de la cortisone est l’augmentation de la consommation d’eau et de la production d’urine.  Lors de son utilisation, les reins laissent passer plus d’eau dans l’urine ce qui déshydrate votre chien. Conséquemment, votre chien va boire plus pour compenser les pertes d’eau.

Des troubles digestifs peuvent survenir lors d’un traitement prolongé ( ex : ulcère gastrique ).

La cortisone peut aussi retarder la cicatrisation.

Elle peut amener un halètement plus intense.

Léthargie et baisse de l’endurance à l’exercice physique.

Dans le cas d’une prise prolongée, d’autres problèmes pourraient survenir (diabète, prédisposition aux infections, développement du syndrome de Cushing, atrophie des glandes surrénales, etc…). C’est pourquoi on recommande de donner la plus petite dose possible afin d’éviter ces effets secondaires. De plus, lorsqu’on l’utilise sur du long terme et qu’on veut en arrêter son utilisation, on se doit de le faire de façon progressive.

Comme la cortisone diminue la défense immunitaire, il est important de nous aviser en  cas d’apparition de tout signe d’infection (yeux, oreilles, peau, système respiratoire etc.). Si votre animal présente une perte d’appétit, des vomissements ou de la diarrhée, il faut en cesser l’administration et nous contacter.

Pour en savoir d’avantage sur les traitements à la cortisone, consultez notre page.

Contactez-nous pour des soins vétérinaires complets sur le Plateau Mont-Royal

 Notre équipe est composée de vétérinaires et de techniciens passionnés. Nous mettons tout en oeuvre pour vous donner les meilleurs soins vétérinaires sur le Plateau-Mont-Royal. Nous souhaitons de tout coeur travailler avec vous pour le bien-être de votre compagnon à quatre pattes. 
 

3928 Rue Saint-Hubert
Montréal, QC

514.282.11615