514.282.1161

Les chats aiment le confort, nous le savons bien.  Ils sont aussi aventureux, regardez dans les ruelles du Plateau Mont-Royal, il y a plein de chats sur les clôtures ! Pour les chats qui sortent l’hiver, il y a quelques petites précautions à prendre, surtout par temps de grand froid.  Le chat peut résister à des températures froides à condition d’y être habitué. 

Résistance au froid

Les chats ont un sous-poil épais qui les protège du froid, qui possède des propriétés imperméables et qui leur permet donc de résister à des températures extrêmes (avec modération).

Pour que le pelage de votre chat puisse le protéger efficacement pendant l’hiver, il faut que votre chat mue, c’est-à-dire que son poil d’été soit remplacé par un pelage d’hiver plus fourni. Or, les chats ne vivant qu’à l’intérieur ont des mues moins importantes car la température dans nos maisons est constante. Il est donc impératif de ne pas mettre votre chat de longue période de temps dehors sans l’avoir habituer progressivement.  Pensez aussi à le brosser régulièrement.

Si votre chat sort, encouragez-le à rester progressivement plus longtemps dehors pour l’habituer aux températures plus froides.  Ceci devrait l’aider à développer des mécanismes de résistance.

Lorsque la température descend sous -20, il est préférable de garder son chat à l’intérieur.

Accès à l’intérieur

Il est nécessaire que votre chat puisse rentrer chez vous quand il le désire pour se reposer, se réchauffer, se nourrir, boire et, bien sûr, venir se faire câliner surtout quand il fait froid !

Prudence, ne laissez pas votre chat passer la nuit dehors par temps de grand froid !

Alimentation

Le chat, ayant accès à l’extérieur, s’épuise beaucoup plus. Son territoire peut s’étendre sur plusieurs hectares, il chasse, se bagarre… Ses dépenses énergétiques sont importantes et varient selon les saisons et la fréquence de ses sorties.

Mode de distribution de l’alimentation : Les chats sont des animaux qui aiment faire 15 à 20 petits repas par jour. Il est donc conseillé de leur laisser leur ration journalière à disposition en permanence plutôt que de leur donner 2 repas par jour. De plus, un chat ne sera pas tout le temps présent au moment où vous avez décidé de lui donner à manger. Les croquettes sont donc idéales : elles ne sèchent pas et vous pouvez les laisser à disposition de votre chat s’il décide de rentrer grignoter en votre absence.

Une alimentation de qualité supérieure apportera à votre chat des apports caloriques adaptés à ses dépenses à l’extérieur, et lui permettront de renforcer ses défenses immunitaires.  Pour toutes questions sur l’alimentation, venez discuter avec l’un de nos vétérinaires.

Risques de l’hiver reliés au froid

Les engelures

Avez-vous déjà vu un chat avec un bout d’oreille carré ?  C’est le résultat d’une engelure.
 
Une engelure se produit lorsqu’une région du corps de l’animal est soumise à une température très froide et que la température corporelle de celui-ci descend sous le seuil de 34°c. Les vaisseaux sanguins vont alors se contracter, ce qui empêchera le sang de se rendre aux extrémités. C’est pourquoi ce sont bien souvent le nez, la queue, les oreilles et les orteils de l’animal qui sont les plus vulnérables au froid.

Ce qu’il faut surveiller:
 
Tissus froids, enflammés, rouges, blancs ou gris, desquamation et chute possible de peaux mortes. Il peut évidemment se manifester de la douleur ou de l’inconfort. Méfiez-vous, les symptômes peuvent n’apparaître qu’au bout de quelques heures.
 
Ce qu’il faut faire :

Résistez à la tentation de le frictionner ou de le masser pour activer la circulation, car vous pourriez endommager les tissus. S’il s’agit des oreilles, appliquez des compresses d’eau tiède (39 ou 40C / 102 à 104F). S’il s’agit d’une patte ou de la queue, trempez-la dans de l’eau tiède. Dès que les lésions deviennent rouges, cessez de les réchauffer et séchez-les doucement. Recouvrez-les ensuite d’un léger pansement propre et sec qui ne colle pas. Si l’engelure paraît très grave, que la peau blanchit et que la circulation semble arrêtée, venez immédiatement consulter un de nos vétérinaires.
 

Le rhume, rhinites chez le chat

Et oui, votre chat peut attraper le rhume.  Votre chat est victime d’une salve d’éternuements ? C’est possiblement une rhinite ou une rhinotrachéite.  Habituellement, ça se passe en 3-4 jours. Si c’est léger, il n’y a pas grand-chose à faire. Si les éternuements persistent ou s’il y a un écoulement verdâtre/jaunâtre, venez consulter un de nos vétérinaires, ils verront s’il faut donner des antibiotiques.

Ayez une pensée pour les chats errants

Vérifiez s’il n’y a pas de chat sous votre capot quand vous démarrez la voiture.  Si vous avez un peu de temps, vous pouvez leur préparer un abri dehors.